CALL ME ZIONIST

Je sais, ça pique les yeux !

C’est l’inconvénient du numérique, pour enregistrer en RAW, il faut enregistrer en couleur… et une fois qu’on a fait le tour des photos d’expo, il reste les photos dont on ne sait que faire et qu’on a pris juste comme ça, parce que c’était joli…

9 Comments

  1. J’aime bien la n°3 qui est esthétiquement et chromatiquement intéressante. Au-delà, ces photos ne piquent pas les yeux autant que les images excessivement traitées qu’on voit partout aujourd’hui, lesquelles tirent majoritairement sur le sombre ou le bistre, comme pour dramatiser le sujet, soit parce que celui-ci est insignifiant, soit parce que le pixographe (évitons la confusion avec le photographe qui a désormais disparu ou est si rare) est insuffisamment bon pour le mettre en valeur par son seul regard…

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai eu tout récemment l’occasion de me rendre compte… si besoin était !… mieux vaudrait dire de confirmer encore, combien la Photo N&B est plus exigeante que la couleur. C’était, bien sûr lors d’une manifestation de GJ. Dans ces grands rassemblements hauts en couleur…jaune, l’image couleur la plus banale peut faire son petit effet, pour peu qu’elle soit correctement cadrée et un tant soit peu construite. Le N&B en revanche ne tolère ni banalité ni « à peu près »…
      Mais pour revenir à cette série sans prétention que je pourrais comparer à MY FIRST MALTA EXPERIENCE, je dirais qu’il m’arrive d’être touché par la grâce ordinaire du simple bonheur de vivre dans un monde en couleur… loin de mes rêves en N&B… La plupart du temps, je me contente d’en prendre plein les yeux pour en remplir ma mémoire, mais il m’arrive aussi machinalement de faire clic 😉

      J'aime

    2. La troisième photo, j’ai un souvenir très précis du moment où je l’ai prise au détours d’une rue dans le labyrinthe du centre d’Acres.
      Pour ma part, j’ai aussi un gros faible pour la suivante, qui est la photo d’accroche et aussi la justification du titre de l’article, il s’agit d’un tag dans la vieille ville de Yafo qui montre à quel point les israéliens s’émeuvent beaucoup moins que nous autres, occidentaux bien pensants, des manifestations d’antisémitisme tant qu’elles ne sont pas violentes !

      J'aime

      1. Par les guillemets, je voulais dire qu’elle est tellement monochrome que ce serait du noir et blanc, on ne verrait guère la différence, contrairement aux autres images de la série.

        J'aime

  2. Bonjour Marie.
    Pourquoi piquer les yeux? Ce sont des photo en couleur ou plutôt avec des couleurs. Mais je note surtout qu’une couleur est omniprésente : le bleu…
    Et si je devais en garder une, ce serait la n° 5 avec ce vieil homme endormi, alors que tout s’active autour de lui..
    Bises.

    J'aime

    1. Ca pique les yeux n’était qu’un clin d’oeil pour annoncer de la couleur au milieu de tout ce N&B… Et quelles couleurs ! Le bleu, c’est vrai, c’est la couleur de la méditerranée (et je ne parle pas que du bleu de la mer… ) mais aussi le vert, la couleur de l’Islam .
      Pour la photo de l’homme sur le banc, c’est sans doute la seule qui a un contenu en soi, c’est à dire qu’elle pourrait aussi bien être en N&B… si je ne m’étais laissée séduire par ce rouge désir si peu israélien ;)…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s