3 Comments

  1. On se constitue de strates, blessures physiques ou morales, joies, chagrins, injures, regards bienveillants ou malfaisants. On (je) résiste ou on (je) s’effondre. On se redresse pour ne pas donner trop de prises aux coups reçus. Et puis, soit on (je) saute dans le vide, soit on (je) saute vers les moments doux. Pour l’instant toujours présente, là.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Leodamgan Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s